Agenda

Prochain baliveau le samedi 8 juillet 2017

Programme bientôt disponible

Aide à la déclaration fiscale le jeudi 20 avril 2017

CR sur demande

77ème voyage du CF du 6 au 9 juin 2017 : LE NIVERNAIS

Inscriptions ouvertes, programme disponible

Lexique forestier

Le petit lexique du forestier

Ce petit lexique n’a pas de vocation à l’exhaustivité. Il vous aidera peut-être à comprendre certains termes techniques et à vous familiariser avec la forêt.

Brogne : branche parasite provenant de bourgeons adventifs situés à la périphérie du tronc d’un arbre. Certains arbres y sont plus sujets que d’autres : elle peut venir d’une brutale mise en lumière du tronc ou d’une excessive faiblesse du houppier. Dans le second cas, le remède est d’assurer à chaque arbre d’avenir l’espace nécessaire au bon développement de son houppier. Syn. = gourmands

Chablis : arbre déraciné

Dominance apicale : capacité du bourgeon terminal à s’élever verticalement

Droit d’usage : droit de se servir d’une chose qui est à autrui comme le droit de libre pâture ou le ramassage du bois mort au 19e siècle.

Drageon : rejet naissant d’une racine. Séparé de la souche mère, il forme un nouvel individu (ex : tremble, merisier)

Equienne : Se dit d’un peuplement dont les arbres ont tous approximativement le même âge

Essence de lumière : essence qui doit être mise en lumière très tôt et ne peut donc se développer que dans l’étage dominant comme le chêne, le frêne ou l’épicea.

Essence d’ombre : Essence qui supporte un certain temps d’être maintenue en sous-étage comme le hêtre et le sapin.

Futaie : Peuplement d‘arbres issus de graines. Par définition elle est opposée au taillis issu de rejets

Futaie irrégulière : peuplement à structure diverse en essences et en âges des arbres.

Houppier : c’est la tête de l’arbre. Syn. = cime

Martelage : opération avant coupe où l’on désigne à l’aide d’un marteau , les arbres destinés à être abattus

Parquet : aire de surface variable. Un parquet est en général plus étendu qu’un bouquet et plus restreint qu’une parcelle.

Peuplement : arbres, arbrisseaux et tapis herbacé croissant sur une partie délimitée d’une forêt.

Peuplement équienne : peuplement dont tous les constituants sont de même âge. On lui oppose le peuplement inéquienne ; la futaie régulière est équienne, la futaie irrégulière inéquienne.

Porte-graine : arbre sélectionné pour servir de semencier lors d’une régénération naturelle

Régénération naturelle : mode de reproduction naturelles (sans aide extérieure) des arbres par semis ou rejets spontanés

Rémanents : tous les branchages qui restent sur une coupe après le façonnage des produits commercialisables.

Révolution : période de vie d’un peuplement comprise entre deux régénérations

Station : désigne l’emplacement d’un peuplement forestier. Dans ce mot est rassemblé l’ensemble des données biophysiques qui caractérisent cet emplacement : climat, fertilité, composition du sol, pente, hydromorphie, …

Taux de prélèvement : quota définissant lors d’une coupe le pourcentage d’arbres à enlever

Taillis : peuplement issus de rejets de souches ou de drageons.

Temps de passage : temps nécessaire à un arbre d’une certaine catégorie de diamètre pour passer dans la catégorie immédiatement supérieure

Traitement : mode cultural choisi pour un peuplement

Vieille écorce : arbre âgé. Mot qui s’emploie pour un arbre dont l’âge est nettement supérieur à celui de l’ensemble du peuplement qui l’entoure

Volis : partie brisée d’un arbre tombé à terre lors d’un grand coup de vent

Xérique : qui supporte la sécheresse

Xéricole : qui aime et supporte la sécheresse

Xylophage : insecte qui mange le bois comme les scolytes



© 2017 Comité des Forêts | Administration du site | Site réalisé par : Paul de Mercey